contact@tribugraphik.com

Cinéma : Un sac de billes, un film bouleversant

Un travail de mémoire au cinéma

Pour situer l’histoire

Le film « Un sac de billes » est un retour au cinéma sur le livre éponyme de Joseph Joffo racontant sa propre histoire et celle de sa famille dans la France occupée. Ils sont juifs et heureux mais nous sommes alors en 1941 avec tout ce que nous connaissons aujourd’hui. L’étoile jaune est rendue obligatoire et les parents, pressentant les mauvais jours, décident d’envoyer leurs deux jeunes fils en zone libre jusqu’à qu’ils puissent tous se retrouver. Ils vont devoir se débrouiller seuls, affrontant leurs peurs et l’horreur de la guerre, pendant quatre années durant.

Le jeu des acteurs

cinéma Un sac de billes
Copyright Thibault Grabherr, Quad, Forecast, Gaumont, TF1

Ce trio-là est bien celui qui tient le film du début jusqu’à la fin. Nous découvrons un Patrick Bruel qui n’a plus rien à prouver au cinéma français et deux jeunes acteurs tout aussi convaincants. Mais ils ne sont pas les seuls à relever le défi, tous les rôles sont joués avec justesse et on se prend à leur jeu.

La scène que l’on retient, pour l’avoir vue et revue avec émotion lors de la promotion du film, est bien entendu celle où le père gifle son fils pour l’entrainer à dire qu’il n’est pas juif malgré la peur, la douleur et la torture. Les larmes coulent et pas seulement sur les joues de l’enfant. Mais il n’y a pas que ça et le film gagne en intensité au fur et à mesure que les enfants grandissent dans leur parcours.

cinéma Un Sac De Billes : Photo Batyste Fleurial, Dorian Le Clech
Copyright Thibault Grabherr, Quad, Forecast, Gaumont, TF1

Un récit marquant

J’ai été voir ce film en famille, avec mon mari et mes deux filles de 11 et 12 ans. Je ne m’attendais pas à ce qu’elles soient aussi touchées par cette histoire. Elles n’ont pas encore étudié en profondeur la guerre et le racisme dans leurs livres d’histoire mais, hélas, l’actualité du moment concernant les attentats terroristes les avait amenées à ce questionner. La campagne présidentielle, qui n’a pas été jolie jolie à mon goût, a fini de les inquiéter et de les confronter à des personnes malveillantes. Le racisme est entré dans leur vie au sens propre et figuré. D’origine colombienne, elles ont la peau mate et de beaux cheveux noirs, ce qui n’est pas forcément bienvenu partout et pour tout le monde.

Tout ceci pour vous dire que ce film nous a tout particulièrement bouleversé dans un contexte national tendu. J’ai eu peur soudain que tout recommence et que ce qui était arrivé n’avait pas servi de leçon. Aujourd’hui, nous savons que ce n’est pas le cas et que l’extrême droite a échoué, pour cette fois… Restons vigilants tout de même.

cinéma Un Sac De Billes : Photo Batyste Fleurial, Dorian Le Clech
Copyright Thibault Grabherr, Quad, Forecast, Gaumont, TF1

Ne pas pouvoir dire qui on est vraiment et savoir que l’on risque sa vie si on le dit, c’est tout le drame de ce film. Bouleversant bien sûr, intense, dur et parfois drôle, ce film est à découvrir en famille.

Regardez la bande-annonce ici.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partager le post :

Leave a Reply

Facebook
Pinterest
Instagram
RSS